INDONESIE

  • 1

    Description

    Description

    SYMBOLIQUE Les marionnettes Wayang, spécifiquement utilisées par les peuples javanais et balinais en Indonésie, servent aux représentations de théâtres d'ombres. Ces poupées sont créées dans un bois fin, modelées en bas-reliëf et peintes dans les détails. Elles sont appelées Wayang Kulit ou Wayang Purwaa. Wayang signifie "ombre", Kulit signifie "cuir" et Purwaa signifie "vieux". Elles ont la tête, les bras et les jambes mobiles qui permettent d'exprimer des émotions. Cette forme de théâtre, encore très populaire à ce jour parmi ces deux peuples, est intimement liée aux principes religieux. Une représentation de Wayang Purwaa est obligatoirement donnée après le coucher du soleil et avant le lever du soleil et se compose des éléments suivants: un vaste écran de calicot (tissu en coton grossier) tenu par des bâtons de bambou, une lampe suspendue derrière l'écran permettant de créer les ombres, de plusieurs types de poupées Wayang, d'un Dalang (récitant) et d'un orchestre. Les pièces se constituent essentiellement des personnages suivants: le type aristocratique, le héros invaincu, le bourreau des cœurs, le type grossier et de géants cruels. Les croyances anciennes font remonter leur invention à l'époque des Dieux Shiva, Brahma et Vishnu. Dès l'an 860 leur existence est mentionnée par écrit.   Le cérémonial qui accompagne les représentations prouve leur liaison profonde avec l'acte religieux: Avant de commencer, des offrandes sont soigneusement disposées: du riz cuit dressé en pyramide, des cornets de feuilles de bananier, des poules vivantes, des fruits. De l'encens est brûlé. Ces représentations sont données à des moments importants dans la vie des javanais et balinais: mariage, septième mois de grossesse, naissance, circoncision, la veille d'un procès, avant la conclusion d'un marché important, à la suspicion d'une maladie, afin de chasser les mauvais présages. Le batik (mot javanais) est une technique d'impression très complexe d'étoffes.
×